CEMV Université Allassane Ouattara
Accueil TEL : (225) 22 41 43 51 CEL : (225) 40 37 68 32 Contactez-nous
L'historique du CEMV

Dans les années 1980 les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé constatent le manque flagrant d’entomologistes dans les pays où sévissent les maladies dues à des vecteurs. Il fut alors décidé de la création d’un réseau de cinq centres dans le monde en vue de former des spécialistes pour lutter contre ces maladies. Ainsi, furent créés les centres:

La Côte d’Ivoire fut choisi pour la qualité de ses infrastructures et le centre fut installé à Bouaké du fait de son faciès écologiques favorables à l’émergence des endémies à transmission vectorielle.

Ainsi le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV) de la Côte d’Ivoire vit le jour en 1981 après présentation en conseil de Ministre d’une communication par feu Jean-Baptiste MOKEY alors Ministre d’Etat, Ministre de la Santé publique et de la population sous la houlette du feu le Président Félix Houphouët. L’acte de naissance du Centre fut signé par 7 Ministres.

Dès lors, le CEMV devint le seul centre francophone dans un réseau de cinq (5) centres répartis dans le monde, à ce titre, le CEMV se veut un instrument indispensable pour les pays africains d’expression française.

A sa création, tout l’équipement fut fourni par l’O.M.S et la direction administrative fut confiée à l’ORSTOM (actuel IRD). Ainsi le premier Directeur du CEMV fut le Dr Jacques BRENGUES de l’IRD et la structure fut rattachée au laboratoire de zoologie et biologie animale de l’ancienne faculté des sciences et technique (ex FAST) de l’université nationale d’Abidjan. Les étudiants y accédaient avec les bourses d’organismes tels que l’OMS, l’USAID, le GTZ, etc. ou des gouvernements de leurs pays d’origine.

Nos missions
  • Formation

    Former des spécialistes africains francophones pour lutter contre les maladies tropicales prioritaires telles que le paludisme,l’onchocercose, la trypanosomiase, la bilharziose, l’ulcère de Buruli, la fièvre jaune, la dengue, la babesiose, etc.

  • Rechrche

    Mener des activités de recherche en vue d’élaborer des stratégies de lutte contre les vecteurs des maladies à transmission vectorielle.

  • Prévention

    Mener des activités de médecine préventive essentiellement au profit des populations (Campagne de sensibilisation, Vente de Moustiquaires imprégnées d’insecticide, Pause de pièges anti-mouches tsé-tsé, Désinsectisation, etc.)

  • Analyses de biologie médicale

    Livrer des prestations de qualité en matière d’analyses de biologie médicale.